EXPOSITIONS DU 12° ITALIART FESTIVAL 5/31 MARS 2018

EXPOSITIONS GRATUITES :

5/14 MARS : VILLE DE RAVENNA (Italie) présente

PR2 Camera Work Frontières lignes entrecoupées par le passage , 

LOCATION N°1 :   Marcin Ryczek(Pologne), Abdulazez Dukhan (Syrie).

Le Palazzo Rasponi2 est un espace d’exposition entièrement dédié à la photographie née en 2016. Cet espace est géré par la Mairie de Ravenne, et plus particulièrement par le département des Politiques de la Jeunesse, en collaboration avec l’Université de Bologne,Campus de Ravenne.Les trois vainqueurs, sélectionnés par la commission technique parmi plus de quarante projets en provenance du monde entier, sont, respectivement:3ème prix Marcin Ryczek, de Cracovie,avec «Simple World», où les frontières sont représentées par des lignes géométrique parfaites,obtenues dans des milieux naturels par de longues attentes immobiles pouvant aller jusqu’àplusieurs heures. 2ème prix Abdulazez Dukhan,jeune réfugié syrien en Grèce, avec «Through refugee’s eyes». Pour lui qui s’est enfui de son pays natal, ravagé par la guerre, les frontières représentent l’accès au salut.

Lieu: HÔTEL DE VOGUE- 8 Rue de la Chouette, 21000 Dijon

Abdulazez Dukhan

5/31 MARS

VILLE DE RAVENNA (Italie) présente

PR2 Camera Work Frontières lignes entrecoupées par le passage , 

LOCATION N°2   (Photos )de : Luana Rigolli (Italie)

2016. Cet espace est géré par la Mairie de Ravenne, et plus particulièrement par le département des Politiques de la Jeunesse, en collaboration avec l’Université de Bologne,Campus de Ravenne.Les trois vainqueurs, sélectionnés par la commission technique parmi plus de quarante projets en provenance du monde entier.

1ER PRIX LUANA RIGOLLI, DE GONZAGUE, AVEC «COMFORTABLY BORING LITTLE WORLD», RÉALISÉ AUX ETATS-UNIS, OÙ LES FRONTIÈRES REPRÉSENTÉES SONT CELLES DE L’AMÉRIQUE QUE NOUS N’AVONS PAS L’HABITUDE DE VOIR SUR LE GRAND ÉCRAN.

INUK PHOTOGRAPHIES 45 RUE DE LA PRÉFECTURE 21000 DIJON – MARDI AU SAMEDI : 10H – 18H INUK.FR

5/31 MARS

PIETRO ANCESCHI (Reggio Emilia) (Peintures/ Graphisme)

Il a obtenu son diplôme à l’institut artistique Gaetano Chierici et l’Académie des Beaux-Arts de Bologne en peinture, Pietro Anceschi, né en 1985, il est peintre, graveur et artiste de rue. En Novembre 2014, Julius et Alexandra Zavatta Bigi Iotti sont lescommissaires de sa première exposition personnelle « Con molta prestezza » à l’agence NFC de Rimini, dans le cadre de la Biennale du design. Depuis 2011, chaque année ses peintures sont exposées à l’occasion de la manifestation internationale « Photographie européenne » il a aussi participé à plusieurs expositions de groupe. Il reçoit des commissions prestigieuses par la municipalité de Reggio Emilia. Il réalise une fresque de 20 mètres à l’ouverture de la nouvelle technopole, au sein de l’ex Officine Reggiane (2013) et à l’occasion de l ‘ouverture des nouvelles salles des musées civiques, réalise une fresque murale à l’ intérieur de la nouvelle aile (2014). Il vit et travaille à Reggio Emilia.

Lieu : NOTE BLEU 6 RUE BERBISEY 21000 DIJON 10h-12h et 14h-19h

 

Pietro Anceschi

5/31 MARS :

GIADA MATTEOLI (Pise/Italie)(Peintures)

Née le 28/02/1979 à Pise, elle a étudié la peinture all’I.S.A. de Pise, puis à l’Académie des Beaux-Arts (FI), elle devient ensuit décoratrice . Après avoir travaillé au laboratoire du Théâtre Verdi de Pise comme scénographe, décoratrice et aide à la restauration, elle se donne a fond a la peinture. http://www.giadamatteoli.it/

Lieu : Caf&CO- 27 Rue Jean Jacques Rousseau, 21000 Dijon 14h -19h

Giada Matteoli

5/31 MARS :

REGGIO EMILIA de Vincenzo Cirillo et Sandrine Girardot (Photos)

Des paysages, des gens sont mis en scène dans le théâtre naturel des lieux visités, des photos qui veulent sublimer la beauté mais aussi essayer de montrer au spectateur de l’exposition la poésie évocatrice des images pour non seulement montrer la ville et les gens de Reggio Emilia mais aussi chercher à émouvoir avec des œuvres uniques et une interprétation personnelle de la part des deux artistes.

CAFÉ/BAR  LES MOULINS BLEUS, 4 rue Musette 21000

 

Sandrine Girardot et Vincenzo Cirillo

5/31 MARS

LE FOND DE L’AIR EST NOIR PHOTOS DE SIMON P. LAURENT

Présent sur toutes les bouches depuis de trop nombreuses années, le réchauffement climatique est devenu maintenant un des problèmes majeur de notre société.

Parmi les causes de ce réchauffement, il y a l’effet de serre.

La production de gaz d’effet est lié à notre activité humaine.

Le problème est la pollution liée aux usines,

Le problème est la pollution liée aux la circulation automobile. La seule circulation routière est responsable en 2004 d’environ 13 % des émissions mondiales de CO2, le principal gaz à effet de serre (GES). Or, les GES participent au réchauffement du climat planétaire, ce qui met gravement en danger la stabilité de nos sociétés.

Les transports sont responsables de près de 20% des émissions équivalent CO2 (Agence européenne pour l’environnement, 09/2007).
Même si la moyenne européenne des émissions de CO2 sur les voitures a baissé de 25 g/km en 10 ans, cela ne suffit pas à compenser l’augmentation régulière du nombre de véhicules en circulation. La voiture particulière génère à elle seule 54,7% des émissions dues aux transports routiers et représente au global 14,4% des rejets de CO2 (CITEPA/CORALIE format SECTEN, 05/2011 ; les chiffres du transport, édition 2009).
Toutefois, avec une moyenne des émissions des véhicules vendus en France en 2006 qui est de 149 gCO2/km, soit une baisse de 3 grammes de CO2 par kilomètre par rapport à 2005, la France se place parmi les meilleurs d’Europe (ADEME, 05/2007). Notons qu’en 2007, la moyenne des émissions du parc automobile français reste de 176 g de CO²/km.

Nous sommes le problème.

La série de photographies vise à mettre en évidence l’impact de notre présence dans le monde, le résultat de notre activité comme nuisance écologique. Le traitement photographique de ce sujet sera comme à mon habitude à la croisée des chemins entre l’art et peinture, la photographie et le graphisme. Ici, nous essayons d’envisager chaqueimage comme étant une peinture – un véritable tableau, sujet à l’émotion. Nous traiterons aussi le sujet sous la forme de documentaire.

Lieu : Pub Mac Callaghan 8 Rue Bannelier, 21000 Dijon

ex01

5/31 MARS :

DANIELA CORSINI (Florence) ( Photos/Graphismes )

Daniela Corsini est la fondatrice de Filstrismo, le mouvement de photographie picturale dont elle a définie les éléments constitutives au début de ce siècle, synthétisant dans son art les études psychologiques sur la perception des décennies précédentes. Son œuvre montre le rapport entre ce qui peut être considéré comme objectif et les évocations dérivant de cette objectivité, en une opération aussi complexe que linéaire. Elle prend tout d’abord des photographies de ce qui suscite en elle le plus de sensations, puis les réinvente au moyen d’instruments numériques, jusqu’à l’obtention de sa vision personnelle du sujet photographié

www.danielacorsini.it

Lieu :HALLES DU MARCHE historique de Dijon entre rue BANNELIER 9h-18h

 Daniela Corsini

AFFICHE D’AUTEUR DE ITALIART 2018 RÉALISE PAR MASSIMO PASCA

Massimo Pasca (peinture/graphisme) Lecce/Italie

Artiste polyvalent, originaire du Salento (Pouilles) et « adopté » par la ville de Pise, il est considéré comme l’un des plus actifs peintres en direct / live painters italiens.

Après avoir déménagé à Pise pour ses études, en 1994 il obtient sa licence en Conservation du Patrimoine à la Faculté de Lettres et Philosophie ; le sujet de son mémoire est le rapport entre peinture et cinéma dans le travail cinématographique de Pier Paolo Pasolini et Danilo Donati.
Au cours des années passées en Toscane il continue à peindre en direct et expérimente l’abstrait, le surréalisme et le pop art influencé par la BD. La plupart du temps il peint avec des musiciens tels que Can D, Opa Cupa, Negrita, Piero Pelù, Bandabardò, Roy Paci, Cor Veleno (lors du concert “Scartati” à Pratovecchio) et, sur scène, avec Ebony Bones,Finaz, Marta sui Tubi,Luci della Centrale Elettrica, Tommaso Novi (Gatti Mezzi), Andrea Mi, Francesco del Prete e Lara Ingrosso, Joy Cut, Esquelito, Roberto Angelini.

www.massimopasca.it

 

FESTIVAL DIJONE rgb